Argile et ses pouvoirs magiques

L’argile est utilisée depuis des siècles pour ses fantastiques applications.

  • Peau : acné, furoncles, abcès, eczéma, brûlures, cicatrisation des plaies et escarres, dermabrasions, ulcères, psoriasis, irritations cutanées…
  • Articulations et muscles : arthrose, lombalgies, dorsalgies, cervicalgie, contusions, entorses, tendinite… Carences en oligo- éléments, anémie, convalescence, ulcères gastriques, gastro...

 

Les propriétés de l'argile :

  • Absorbante : l'argile agit comme un buvard, en épongeant les liquides, le gras, les odeurs, les toxines, les gaz nocifs ... Voilà pourquoi elle est efficace pour traiter les peaux et les cheveux gras (masques, shampooings ... ) , soigner une plaie, évacuer un poison de l'organisme, mais aussi éliminer les mauvaises odeurs dans une pièce, ôter le mauvais goût de l'eau ...
  • Adsorbante : l'argile fixe les toxines et favorise leur élimination. De plus, elle échange ces mauvais ions contre de «bonnes» particules comme les minéraux. Voilà pourquoi on l'utilise dans le bain pour un effet reminéralisant, dans les masques de beauté pour donner de l'éclat au teint, en cataplasmes pour ses bienfaits an ti douleur ...
  • Bactéricide et antiseptique : l'argile élimine sur son passage tous les indésirables (bactéries, virus ... ). Et, contrairement aux antiseptiques classiques, elle ne détruit pas les cellules environnantes : elle favorise la reconstitution cellulaire. Elle est donc parfaitement indiquée pour traiter une petite plaie, une coupure, un aphte ...
  • Cicatrisante : grâce à la présence d'alumine. On l'utilise donc en cas de bleu, de coup, de bosse ou de blessure.
  • Hydratante et adoucissante : elle agit comme un vrai soin de beauté, et pas seulement pour les peaux et les cheveux gras !
  • Décontractante : elle se révèle bien utile pour soulager un mal de dos, des rhumatismes ... ou simplement dans le bain, pour se relaxer après une longue journée de travail.Un remède naturel millénaire.
  • Régulatrice et antiacide : on l'utilise donc pour soulager les problèmes intestinaux et gastriques.
  • Energisante : elle permet de lutter contre la fatigue et les petites baisses de forme.

 

Application locale

Le mode d'emploi : saupoudrez directement la zone à traiter d'argile en poudre, ou appliquez une noisette d'argile en pâte (maison ou prête à l'emploi) et laissez sécher à l'air libre ou recouvrez d'un pansement ou d'une compresse.

 

Pour quelles indications ?

Pour les petits bobos, les problèmes de peau (boutons d'acné, verrue ... ), les coups de soleil peu étendus, sur les fesses des bébés pour remplacer le talc (on utilisera dans ce dernier cas de l'argile sèche en poudre et non sous forme de pâte).

 

Les cataplasmes 

Le mode d'emploi : préparez une pâte d'argile assez ferme avec de l'eau tiède. Puis, à l'aide d'une spatule en bois, étalez-la sur un linge en coton sans trop tasser, sur une surface un peu plus grande que la zone à traiter. Appliquez le linge sur la zone concernée : l'argile doit être en contact avec la peau. Puis maintenez le tout en place grâce à un bandage, sans trop serrer. Laissez poser (le temps de pose dépend des applications) avant d'ôter le cataplasme : normalement, l'argile doit avoir commencé à sécher, le cataplasme s'enlève donc facilement. Si nécessaire, faites couler un peu d'eau pour le détacher plus facilement. Rincez ensuite la peau à l'eau tiède, sans ajout de savon ou d'un autre produit.

 

Le conseil en + : commencez par des cataplasmes peu épais (0,5 cm environ) puis augmentez progressivement leur épaisseur (2 cm maximum). Augmentez également progressivement la durée d'application si vous supportez bien les cataplasmes.

 

Pour quelles indications ?

Les cataplasmes d'argile servent soit à décongestionner ou combattre une inflammation, soit à revitaliser un organe. Ils sont donc indiqués en cas d' arthrose, de maux de gorge, d'asthme, de brûlure, d'entorse, de maux d'estomac, de problèmes de foie …

 

Quelle argile utiliser ?

La pâte d'argile se prépare à base d'argile sèche en morceaux, voire d'argile fine (pour les cataplasmes peu étendus). Vous pouvez également utiliser des bandes pour cataplasme prêtes à l'emploi : il suffit de les tremper brièvement dans l'eau avant de les poser à l'endroit choisi.

 

Variante :

Vous pouvez également utiliser l'argile sous forme de compresses. A la place d'une pâte épaisse, préparez une crème d'argile plus liquide dans laquelle vous trempez la compresse ou le linge avant de l'appliquer sur la peau. Enveloppez ensuite avec un linge sec que l'on fixe à l'aide d'une épingle, d'une bande ...

Idéal, par exemple, pour les coups de soleil, les petits bobos, les lésions infectées... ou simplement si vous essayez l'argile pour la première fois (lors de la première application, le cataplasme peut en effet provoquer une forte réaction de l'organisme).

 

Cataplasme : les 10 règles à respecter

L'utilisation de l'argile en externe est très simple et bien tolérée : il n'existe aucune contre-indication majeure. Pour profiter au mieux de son efficacité lors des cataplasmes, il faut toutefois suivre à la lettre ces recommandations.

 

1. Pour les «supports» des cataplasmes, utilisez toujours des tissus en fibres naturelles (coton, lin ... ), et non des tissus synthétiques ou des matières plastiques.

2. N'appliquez jamais d'argile sur le ventre ou les reins pendant la digestion : veillez à ce qu'il y ait au moins 2 heures de délai avant ou après un repas. Idem lors des règles : n'appliquez jamais de cataplasmes sur le bas-ventre pendant ces jours-là.

3. Selon les utilisations, le cataplasme d'argile peut être appliqué froid ou chaud. Le cataplasme sera appliqué froid sur une zone «chaude» (comme le bas-ventre), fiévreuse, enflammée, congestionnée ... Quand le cataplasme tiédit, c'est signe que l'argile agit. Enlevez-le quand il devient très chaud. S'il reste froid, cela signifie que le traitement est inefficace : il ne vous reste qu'à ôter le cataplasme. Au contraire, le cataplasme est appliqué tiède ou chaud sur une zone «froide» comme une fracture. Enlevez-le quand il devient froid.

4. Si vous ressentez une gêne ou une sensation désagréable à l'endroit où le cataplasme est posé, enlevez-le.

5. N'appliquez pas plusieurs cataplasmes sur des organes importants en même temps (foie, rein ...). 

6. Sur les parties pileuses, ajoutez une mince couche de gaze entre la peau et le cataplasme d'argile. Sinon gare à l'épilation naturelle lorsqu'il faudra retirer l'argile !

7. Ne laissez jamais sécher complètement l'argile, qu'il s'agisse d'un masque ou d'un cataplasme. Humidifiez-la régulièrement ou renouvelez les applications si nécessaire. 

8. Ne réutilisez jamais une argile qui a déjà servi : elle a absorbé plein de toxines. Il faut donc toujours la jeter à la poubelle après utilisation. En revanche, vous pouvez laver les linges qui ont servi à la pose du cataplasme. 

9. Un traitement à l'argile n'est efficace que s'il est poursuivi jusqu'à guérison : ne l'interrompez pas en plein milieu du processus. 

10. Sachez enfin que, au début d'un traitement à l'argile (notamment pour les cataplasmes), vous pouvez constater une aggravation des symptômes.

Rassurez-vous : c'est tout à fait normal. C'est même le signe que l'argile agit, car elle draine toutes les toxines alentour.

 

Soyez patient !

Ne mettez jamais l'argile en contact avec un métal oxydable.

 

Source : L'argile c'est sain & malin Edition Leduc

Voir site internet de Jade Allegre

Comment soigner une brûlure sans aucune cicatrice ! How to treat a burn with no scar!