La communication chez les animaux

Les études scientifiques démontrent que les animaux disposent de plus de six sens et ont un langage bien à eux.

Ils se comprennent et ont des moyens de s'avertir et d'exprimer les sensations qu'ils éprouvent.

Le langage des animaux est instinctif et limité par le cercle de leurs besoins et de leurs idées.

Au-delà des capacités physiques de communication, sont-ils capables de télépathie ? Disposent-ils de facultés innées ?

R. Scheldrake (biochimiste, auteur parapsychologue) a mis en évidence qu'un animal de compagnie tel que le chien sait à l'avance quand son maître a décidé d'aller le promener ou quand il est sur le chemin du retour. Le chien réagit dès que son maître émet l'idée d'une balade avec lui ou à l'intention de rentrer chez lui. Il capte ses pensées et ses intentions ou ses désirs à distance. Il est "connecté" à son maître.

Il affirme que les animaux domestiques ou sauvages communiquent par télépathie et ont la prémonition de catastrophes naturelles.

Si les animaux communiquent par la pensée, auraient-ils la faculté de déceler des signes physiques avant coureurs de catastrophes naturelles ?

Avant des tremblements de terre, des témoignages indiquent que les animaux pressentent le danger. L'hypothèse retenue, serait que nous sommes connectés les uns aux autres, comme si tous les êtres vivants sur terre formaient un seul et même organisme à l'image des oies sauvages, des bancs de poissons ... qui se déplacent en masse comme s'ils formaient un corps unique.

Des liens nous relient tous. Nous ne les voyons pas car ils échappent à nos sens, mais les animaux les perçoivent.

 

Le chat posséderait des facultés extra sensorielles. Prenons l'exemple d'Oscar. Oscar est un chat adopté à l'âge de deux ans par le personnel de l'unité de soins spécialisé dans la maladie d'Alzheimer à l'hôpital de Rhode Island au Etats-Unis. Ce chat a la faculté d'identifier des patients dont la mort est imminente et de se blottir alors contre eux pour leur apporter un ultime réconfort. Il ne s'installe sur le lit que lorsque le moment fatal est arrivé. 

Les scientifiques restent prudent. Ils émettent l'hypothèse que le chat pourrait détecter des odeurs spécifiques qui accompagnent la mort, comme des substances chimiques émises juste avant le décès.