Comment les hormones agissent sur votre peau

La surface de la peau se compose d'une combinaison de sébum et de sueur (produits des glandes sébacées et sudoripares) formant le film hydrolipidique de surface. Une sécrétion excessive de sébum est souvent associée à l'acné. Un plus grand niveau d'hormones sexuelles stimule la production et la sécrétion du sébum. Lorsque l'éxcrétion combinée de sébum et de sueur de la peau est équilibrée, la peau a un pH (taux d'acidité) d'environ 5,5.

Les affections liées aux hormones

Les spécialistes estiment que l'acné est en grande partie héréditaire. Puis interviennent les hormones mâles qui circulent dans l'organisme féminin. Quand l'équilibre entre les hormones mâles et femelles de l'organisme de la femme est perturbé et que davantage d'hormones mâles sont véhiculées dans le corps, un plus grande quantité de sébum (matière cireuse et huileuse excrétée par les follicules pileux qui garde la peau humide) est produite. Le résultat : l'acné apparaît.

Un autre facteur clé agit dans l'organisme. L'oestrogène, hormone féminine diminue l'acné en maîtrisant le taux de la production de l'huile. C'est pour cette raison que l'acné adulte se manifeste souvent chez les femmes durant la ménopause, lorsque leur production d'oestrogène est à la baisse et qu'elle s'atténue de nouveau à la post-ménopause.

L'acné cystique peut laisser des cicatrices sur la peau.

L'acné se traite très bien en magnétisme entre 1 et 5 séances selon l'ancienneté. En savoir plus sur le traitement de l'acné en magnétisme : ICI

 

  • Les infections mycosique :

Les levures sont un type de parasites qui se logent dans le vagin en quantité normale. Quand une personne souffre d'une infection appelée Candida albicans, ces cellules prolifèrent et elles peuvent causer des démangeaisons, des sensations de brûlures et des écoulements vaginaux. Les modifications hormonales engendrées par la pilule anticonceptionnelle ou la grossesse peuvent également déclencher les infections mycosiques.

Des études onts révélé que les cellules de levures sont constituées de récepteurs d'oestrogène et que la stimulation de ces récepteurs par les hormones peut également stimuler la croissance de levures.

Les femmes pourraient souffir d'une infection mycosique durant les premiers mois de leur grossesse, car à ce moment là, les modifications hormonales peuvent altérer le taux de pH dans le vagin, et favoriser la prolifération des levures.

  • Gingivite :

Vous pourriez être plus sensible à la gingivite durant votre cycle menstruel. Cette maladie est caractérisée par des gencives rouges, enflées et douloureuses qui ont tendance à saigner quand on se brosse les dents