Pourquoi on oublie ses rêves ?

Nous rêvons toutes les nuits. Bien souvent nous n'avons aucune souvenance. Plusieurs raisons physique et psychiques s'y rattachent.

Si le réveil a lieu à la fin ou au cours du rêve, celui-ci persiste environ un quart d'heure en mémoire. Par contre, le souvenir d'un rêve reste très vague si le réveil intervient plus d'une heure après le rêve.

Il n'est parfois pas facile de se remémorer un scénario qui pourtant a laissé son empreinte dans notre esprit. Tout comme un réveil inopportun entre les cycles du sommeil profond, les rêves se déroulent surtout pendant cette phase, à intervalles réguliers. Si le dormeur est dérangé pendant ce laps de temps, il aura du mal à se remémorer son rêve. 

A l'inverse, s'il se réveille en sursaut au cours du sommeil paradoxal, le rêve revient en mémoire sans difficulté.

On se souvient plus facilement du dernier rêve que des précédents.

 

D'autres raisons :

  • L'abus de médicaments
  • Les drogues
  • L'alcool
  • Le café
  • Le thé à forte dose
  • Les barbituriques
  • Les tranquillisants

Il y a aussi le fait du manque d'intérêt porté au rêve, si on pense que ces images ne sont que le reflet de notre vie de tous les jours.

 

Le rêve est loin d'être une simple projection fantaisiste de nos préoccupations, au contraire, il permet d'échapper à l'emprise du temps. En rêvant, nous purifions notre esprit et le libérons des pensées de toutes natures que nous lui imposons à l'état de veille. Il est même possible de résoudre certains problèmes, certaines énigmes, à condition de respecter notre sommeil. 

 

Le grand dictionnaire des rêves