Le nombre 13

Le nombre 13, aussi loin que l'on remonte dans le temps, il a toujours été très mal perçu dans l'imagerie et les croyances populaires.

D'une manière ou d'une autre, se rattache à lui une espèce de malédiction.

Pourquoi ?

Peut on en déceler l'origine ?

Le plus souvent, ont attribue l'origine de ce mauvais présage au récit de la Cène, dernier repas de Jésus, au cours duquel, entouré des 12 apôtres, il était donc le treizième.

Par ailleurs, la Passion du Christ se produisit le treizième jour de la Lune.

Les superstitions, encore bien ancrées dans les consciences qui se rattachent au vendredi 13, aux années des treize lunes, à l'absence du treizième étage dans de nombreux buildings américains, au malheur qui menace 13 convives rassemblés autrou d'une même table ou présents dans une même pièce, sont sans doute issues de cet épisode fatadique de la vie de Jésus, relaté dans les Evangiles.

Si l'on observe les fondements sur lesquels reposent les représentations du Ciel, des dieux et des mythes des peuples de l'Antiquité, les principes et les systèmes à partir desquels ils ont éléboré leurs calendriers et leurs zodiaques, on constate que, le plus souvent, tout fonctionne par 12.

Le nombre 12 est, avec le chiffre 7, celui sur lequel repose tout le système astronomique des savants de l'Antiquité, que ce soit en Mésopotamie, en Egypte, en Israël, en Grèce, en Chine, etc.

12 lunes, 12 heurs, 12 mois, 12 années, 12 dieux primordiaux, etc.

Le nombre 12  se divise divise indifféremment par 1 ou par 2. C'est sur cette base que fut mis au point le système du calcul dit duodécimal, encore en usage à la fin du XIXe siècle en France, dont le principe remonte à l'Antiquité. Ainsi, 1 sol valait 12 deniers, 1 toise valait 6 pieds, 1 pied valait 12 pouces, etc.

D'où l'on peut déduire que, dans l'esprit de nos ancêtre, l'ordre parfait du monde reposait sur le nombre 12 ; en y ajoutant une unité pour obtenir le nombre 13, on le perturbait, voire même on le détruisait.

Telle est sans doute l'origine réelle des maléfices qui pèsent sur le nombre 13.

 

Source : les arts divinatoires le tarot hachette

 

 

 

Quelques symbolismes du nombre 13

  • Nombre qui nettoie et purifie.
  • Le nombre 13 apporte l'épreuve, la souffrance et la mort. Il symbolise la mort à la matière ou à soi-même et la naissance à l'esprit: le passage sur un plan supérieur d'existence. 
  • Pour les superstitieux, ce nombre apporte la malchance ou le malheur.
  • Pour les kabbalistes, le nombre 13 est la signification du Serpent, du dragon, de Satan et du meurtrier. Mais il est aussi pour les chrétiens le nombre représentatif de la Vierge Marie, elle dont la mission est d'écraser la tête de Satan. [666]
  • Nombre relié à la croix et aussi à la famille, puisque par réduction théosophique on obtient quatre 1 + 3 = 4.
  • Il est l'élément de trop, celui qui fait passer d'un cycle à un autre avec ce que ce changement sous-entend d'inquiétudes par l'arrivée d'un nouveau cycle inconnu.
  • Représente l'amour éternel figuré par Jacob et ses douze fils, Jésus-Christ et ses douze apôtres.
  • Si l'on considère le 13 comme une roue à 12 rayons, c'est-à-dire comme 12 unités autour d'un centre, il est bénéfique. Si on le prend comme nombre premier; il est maléfique. Il est surtout maléfique quand on est à table et quand on croit en son pouvoir. Mais, comme l'observait judicieusement Grimod de la Reynière: "Le nombre 13 n'est à craindre que dans la mesure où il n'y aurait à manger que pour douze."
  • Si l'on se représente 12 sous la forme du Zodiaque, 13=12+1 est le nombre du retour éternel. La 13e heure est aussi la première, tout comme la 25e ou la 37e.
  • Selon R. Allendy, ce nombre "représente un principe d'activité 3 s'exerçant dans l'Unité d'un tout 10 qui le contient et qui ne lui fait produire qu'un cycle de renouvellement perpétuellement identique - 1 + 3 = 4. Ou bien c'est le mécanisme de son organisation qui soumet l'Univers à un mode permanent d'oscillations et qui l'amène à se spécialiser dans la nature."
  • L'image de la créature s'agenouillant devant le Trône de Dieu, la Sainte Trinité Père, Fils et Esprit Saint, est symbolisée par le nombre 13: le 1 devant le 3.
  • C'est "la manifestation de la puissance génératrice bonne ou mauvaise", selon R. Schwaller.
  • Nombre représentant le Fils de Dieu, selon Abellio. [19, 25]
  • Le treizième arcane du Tarot n'a pas de nom. Il marque l'incertitude, l'hésitation, la versatilité ou encore une transformation, la fin de quelque chose - la mort - et un renouvellement, une rupture, c'est-à-dire un changement très important.

Etc...

Source : les nombres symbolisme et propriétés de Steve Desrosier