Pourquoi respecter les signaux du corps

Les symptômes sont la sonnette d’alarme que le corps utilise pour signaler un problème. 
En écoutant pas les symptômes, on ignore le message envoyé.
Le corps doit donc utiliser un autre moyen ou des symptômes plus forts au fur et à mesure que la situation s’aggrave, puisque la cause est toujours présente.
 

Savoir écouter son corps.

 

Le corps nous parle bien avant que les déséquilibres n’interviennent.

La fatigue se manifeste par des signes (les yeux qui piquent, de légères de douleur dans la nuque, une perte d’attention, des bâillements ...) qui, lorsqu’ils sont entendus, ne sont pas le signe d’un problème.

Mais parfois, nous poussons nos limites pour continuer nos activités.

La fatigue est un symptôme informant d’un besoin de repos.

Si l’on n’écoute pas son corps, la fatigue s’accumule et même le sommeil a du mal à régénérer l’énergie dont a besoin l’organisme.

 

 

Le corps exprime lui-même ses besoins et ses difficultés ; il suffit de l’écouter pour comprendre.

 

Une accumulation de fatigue empêche le système immunitaire de fonctionner normalement. Le corps devient moins résistant.

 

D’autres soucis de santé peuvent être évités en écoutant son corps dès les premiers signes.

Une démangeaison, de légères douleurs, des boutons et tout un tas de petits symptômes permettent de prévenir afin de ne pas laisser la cause prendre plus d’ampleur.

 

Pour une éruption cutanée, comme des boutons ou des plaques. Les premiers signes ne seront que l’apparition.

Si l’on attend sans rien faire, les boutons peuvent s’étendre et grossir, les plaques peuvent s’élargir et gratter (les causes : une alimentation trop riche, une allergie, du stress, par exemple).

Vous aurez beau mettre de la crème pour traiter l’éruption, les boutons et les plaques reviendront tant que la cause n’aura pas été éliminée.

 

 

L’absence d’écoute du corps

 

Parfois les symptômes sont le signe d’un trouble psychologique qui se répercute sur le corps. C’est ce que l’on appelle la psychosomatisation.

Une pensée négative, une contrariété vous donnera la nausée, vous coupera la faim.

Un état d’esprit négatif sur le moyen et long terme entraîne également une baisse des défenses immunitaires. Il rend aussi irritable, moins résistant au stress et à la douleur et empêche de prendre du recul.

À terme : dépressions, burn-out et mauvaise gestion des émotions.

 

 

En écoutant son corps, on peut se rendre rapidement compte qu’on a besoin de repos et de lâcher-prise pour mieux se concentrer sur ses activités.

 

Il est temps de prendre du temps pour soi.