La ronce ou le mûrier sauvage (Rubus fructicosus)

Classification botanique : famille des rosacées ( Rosaceae )

Propriétés médicinales de la ronce (52 cal/100g)

UTILISATION INTERNE

  • Astringente et antidiarrhéique : préconisée en cas de diarrhée, qu'elle soit d'origine virale, parasitaire ou bactérienne.
  • Antioxydante et antivirale : grâce à ses tanins limitant l'entrée des virus dans l'organisme, la ronce prévient les maux de l'hiver.
  • Vasoconstrictrice : utilisée en cas de règles abondantes, mais aussi de sinusite et de rhume.
  • Utiliser les feuilles séchées : décoction de 50 g pour 1 litre d'eau (faire bouillir 10 minutes l'eau et les feuilles séchées, infusez 10 minutes, prendre 4 tasses par jour avec du miel.
  • Pour les angines, aphtes et ulcérations des gencives : utilisez cette décoction en gargarisme.
  • La confiture de mûre et le sirop donne une boisson très agréable pour les personnes malades ayant de la température et les convalescents?

 

UTILISATION EXTERNE

  • Régulatrice de sébum : la ronce soigne les dermatoses suintantes comme l'acné, les dartres et l'eczéma ; elle protège le cuir chevelu.
  • Astringente : en bain de bouche ou gargarisme, le mûrier sauvage traite gingivites, angines, pharyngites et névralgies dentaires.
  • Antibactérienne : elle peut soigner les blessures légères et prévenir les caries.

  • La feuille écrasée stoppe immédiatement le sang qui coule.
  • Soin de la peau : Décoction de feuilles dans le cas d'une peau qui tire et des dartres (ne pas appliquer les mûres sur le visage car risque de laisser des taches difficiles à enlever.

 

INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES USUELLES

Diarrhée. Prévention des maux de l'hiver : rhumes, sinusites. Dermatoses suintantes (acné, eczéma, dartres). Inflammations de la cavité buccale (gingivites, pharyngites, angines, douleurs dentaires). Blessures légères, plaies peu profondes. Prévention des caries dentaires.

AUTRES INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES DÉMONTRÉES

Hémorroïdes, règles abondantes, pertes blanches.

 

  • Les bourgeons sont comestibles et peuvent être ajoutées aux salades de fruits et de légumes
  • Les fleurs sont comestibles et peuvent être ajoutées aux salades de fruits et de légumes
  • Les feuilles contiennent des acides diverses, du tanin 
  • Les fruits contiennent du saccharose et de la pectine

Ronce 1

Sources :

Secrets d'une herboriste Marie-Antoinette Mulot

La nature comestible Ian Burrows

Le guide pratique des remèdes naturels Professeur Pierre Cornillot

Larousse Encyclopédie des plantes médicinale

Herboristerie familiale Fabre Marie-Claude

https://jardinage.ooreka.fr/plante/voir/146/ronce-fruitiere

http://www.doctissimo.fr/html/sante/phytotherapie/plante-medicinale/ronce.htm

https://jardinage.lemonde.fr/dossier-1160-ronce-commune.html

https://www.passeportsante.net/fr/Solutions/HerbierMedicinal/Plante.aspx?doc=ronce_hm