Elisabeth Magnétiseur

Les plantes médicinales

"Vous savez qu'il reste très peu de "VRAIS HERBORISTES", c'est-à-dire d'herboristes diplômés des Facultés de Pharmacie? Vous savez que, le 11 septembre 1941, la profession a littéralement été "mise à mort" par un décret supprimant le diplôme et fermant les écoles spécialisées.

Il y a peut-être des herbothèques, des herbistes, etc. mais le mot "herboriste" sera bientôt supprimé quand le dernier carré dont fait partie "votre servante" n'existera plus...

C'est une chose stupide... mais c'est ainsi... Vous serez sans doute amenés à effectuer vous-même vos récoltes et pour cela permettez à l'une des "dernière herboristes d'officine d'avant 1941" de vous donner quelques conseils."

Secrets d'une herboriste Marie-Antoinette Mulot

  • Le bois peut se cueillir tout l'hiver
  • Les racines, tubercules, rhizomes, bulbes doivent être récoltés : soit en autommne (la plante a fait ses provisions de tout ce qu'elle pouvaint puiser dant la terre), soit au printemps.
  • Les feuilles se récoltent en plein épanouissemnt, mais avant la formation de boutons qui donneront des fleurs car ces boutons absorbent une partie des principes actifs de la plante. C'est le cas pour la menthe, le cassis, l'ortie piquante blanche, le pissenlit.
  • Les bourgeons se récoltent au fur et à mesure qu'il apparaissent après la période hivernale ou au début du printemps avant que la sève monte.
  • Les somnités fleuries se cueillent au début de l'épanouissement des fleurs.
  • Les fruits charnus dès maturité, mais ne pas attendre que la maturité soit trop poussée, car ils pourriraient (airelles, ronces)
  • La semence se récolte en pleine maturité et même parfois quant la plante est devenue sèche.

 

  • La mûre

    Contre l'insomnie la confiture de mûres au miel :

    Faire cuire 500g de mûres fraîches avec 300g de miel, à petit feu. Consommer cette confiture régulièrement, une cuillérée deux fois par jour.

    • La mûre calme l’esprit, nourrit le sang, harmonise la circulation de l’énergie.
    • Le miel tonifie le milieu, humecte la sécheresse, calme les douleurs, supprime l’agitation interne.

  • La mélisse (Melissa officinalis)

    Cette plante va agit sur les tissus, les conditions et les tempéraments chauds et excités. Elle a un effet refroidissant et calmant

    • Herpès labial
    • Zona
    • Fièvre

    Lire la suite

  • L'ortie (Urtica dioica , U. urens)

    • Asséchante et rafrîchissante
    • Dépurative et nettoyante

    Les principes actifs :

    • Antioxydants
    • Vitamines
    • Amines (histamine, choline, acétylcholine, sérotonine)
    • Grande quantité de minéraux.
    • Concentration importante de chlorophylle

    Lire la suite

  • La pâquerette (Bellis perennis)

    Stimule la micro circulation et atténue les problèmes d'inflammations chroniques de peau :

    • d'acné
    • de rosacée
    • d'eczéma
    • de psoriasis

    Lire la suite

  • La fleur de sureau noir (Sambucus nigra)

    1. Plante diaphorétique, c’est une plante qui facilite la transpiration.
    2. La fleur de sureau fait transpirer à l’extérieur et à l’intérieur, elle facilite les sécrétions des bronches.
    3. Elle va stimuler les défenses immunitaires.

    Lire la suite

  • Le séchage

    Faire sécher les plantes très rapidement (la fermentation fait perdre les principes actifs).

    Déposez vos plantes sur des claies en couches minces, de façon à ce que l'air circule librement ou encore suspendez-les aux poutres du grenier en guirlandes.Choisissez des pièces bien ventilées et sèches. Si vous habitez une région humide, disposez tout d'abord vos plantes dans le four de votre cuisinière à une température très douce, 30° environ, au bout d'une heure, disposez-les sur les claies et à l'endroit où elles finirons de sécher.

    Les organes charnus seront séchés de façon identique (baies de myrtilles, cynorrhodons ou baies d'églantiers). Vous pouvez couper les racines en rondelles ou en lanières afin qu'elles sèchent plus rapidement.

    Il faut et c'est indispensables, quelle que soit la partie de la plante à faire sécher, remuer très souvent afin que la dessiccation intervienne identiquement partout.

    Une fois sèches, rangez ces plantes dans des bocaux en verre très propres portant bien en évidence le nom de la plante.

    Ne jamais mettre les plantes dans des sacs de plastique. Les micro-organismes, dans cette "couveuse", se développent rapidement et les plantes ne sont plus consommables.

    Une plante est considéré comme fraîche pendant une année. Au bout de ce laps de temps il vaut mieux la brûler.

  • Quand doit-on récolter les plantes ?

    Par temps sec. Si les plantes sont humides, elles moisissent ou elles fermentent et leur composition s'en trouve modifiée; elles perdent aussi leurs principes thérapeutiques.

    Les récolter vers 10 heures le matin quand la rosée est absorbée par le soleil ou encore vers 18 heures avant la fraîcheur dus soir.

    Cueillez vos plantes dans des sentiers peu fréquentés dans les bois. Méfiez vous des plantes qui poussent en bordure des cultures, elles peuvent retenir des parcelles de produits chimiques répandus sur ces cultures.

    Choisissez des plantes saines, sans flétrissures. Éliminez les feuilles mortes, les brindilles, les mousses qui peuvent être retenues dans ces plantes.

    Ne mélangez pas les diverses espèces. Ne les entassez pas. Les racines doivent obligatoirement être lavées très minutieusement. Aucune parcelle ne doit adhérer.

  • La ronce ou le mûrier sauvage (Rubus fructicosus)

    Resserre les tissus boursouflés et suintants :

    • Gingivite
    • Aphtes
    • Saignements
    • Retour veineux

    Lire la suite