Les maux et leurs significations

  • Toutes les maladies ont un sens

    Elles visent à nous indiquer quelque chose. Malheureusement nous ne les écoutons pas assez.

    Soyez attentif à votre corps.

    La santé est un état naturel et un droit dont chacun peut se prévaloir à la naissance. Mais nous nous nourrissons mal, nous ne faisons pas assez de sport ou nous nous exposons à un stress trop important. Nous sommes à cent pour cent responsables de nous-mêmes.

    D'après la loi de la résonance, l'énergie suit la prise de conscience.

    Que se passe-t-il lorsque nous nous concentrons sur notre maladie : l'énergie augmente. Avez-vous déjà observé des personnes qui se plaignent tout le temps ? : elles sont constamment malades, il ne leur arrive que des ennuis et surtout, elles attirent tel un aimant des gens qui,eux aussi se plaignent.

     

    Si vous avez pris conscience de la "mouise" dans laquelle vous vous trouvez, vous avez une chance d'en sortir.

     

    Si vous vous focalisez sur ce que vous voulez et non sur ce que vous ne voulez pas, si vous vous détacher de ce qui ne fonctionne pas et dirigez votre attention  sur ce qui est possible, si vous vous concentrez davantage sur la solution et non sur le problème, votre vie changera d'elle-même avec une facilité déconcertante. Vous ne serez donc plus malade mais en bonne santé.

  • La migraine

    Quand nous souffrons d’une migraine, ce sont les nerfs qui nous signalent que quelque chose ne va pas dans notre organisme.

    Mais prendre une aspirine ne fait qu’anesthé­sier les nerfs et stopper l’alarme. C ’est comme couper les fils de la sonnette de notre porte d ’entrée quand un voisin vient nous prévenir que notre maison brûle.

     

    Tout ce que nous absorbons pour “tuer” ou anesthésier une douleur paralyse nos nerfs.

    Parfois, il est bon d ’obtenir un soulagement temporaire, à condition de rechercher par la suite la cause et de faire rapidement ce qu’il faut pour éliminer l’antalgique de notre organisme.

     

    Une migraine révèle souvent qu’un excès de toxines est en train d ’encrasser le côlon, ou que des toxines y séjournent depuis trop longtemps.

    Par conséquent, l’organisme réabsorbe ces poisons contenus dans le côlon.

     

    Le côlon est le principal responsable des migraines, mais les gens ne prennent pas le temps d’examiner le lien de cause à effet entre leur côlon et la douleur.

     

    Rajeunir et rester jeune Par l'harmonie du corps et de l'esprit - Norman W. Walker

  • Le corps humain est magnétique, électrique et récepteur

    Notre corps comporte de la magnétite à certaines articulations et massivement dans tout le cerveau.
    Notre système nerveux fonctionne à l’aide de courant électrique, ultra-faible mais ayant valeur d’information. Le rouge de notre sang est dû à l’oxyde de fer (le champ d’un aimant structure la limaille de fer).

    Nous sommes donc tous électriques, magnétiques et ferreux.
    Il est facile de montrer en outre que notre corps est un excellent récepteur. Si l’on retire l’antenne d’un poste de télévision, l’image se brouille. Mais si l’on pose un doigt sur la prise d’antenne, l’image s’améliore immédiatement. Cela montre que le corps humain peut capter les ondes de l’émetteur lointain et les canaliser vers l’appareil de télévision.

    L’exposition aux champs électromagnétiques artificiels est une forme de stress oxydatif, c’est-à-dire un facteur de vieillissement prématuré de l’organisme.

     

    Source : vivre avec l'électrosmog de Hélène Bernet

     

  • La douleur

    Avez-vous jamais eu la peau brûlée ? Écorchée ?
    C’est très douloureux : les terminaisons nerveuses sont à nu. Elles peuvent aussi être à nu à l’intérieur du corps. Cela ne se voit pas, mais cela brûle autant. Et comme cela ne se voit pas, on vous dit : « C’est dans la tête ».
    Dans la tête, oui, le siège de la douleur est dans le cerveau.

    La douleur chronique est causée par une maladie ou un traumatisme du système nerveux. Des fibres nerveuses lésées réagissent de façon exacerbée à des stimuli normaux et transmettent des messages incorrects aux centres de la douleur dans le cerveau.

    Le cortex cingulaire antérieur, une région du cerveau systématiquement sur stimulée en conditions de douleur aiguë ou chronique.


    Source  http://www.mcgill.ca/neuro/fr/channels/news/le-siege-de-la-douleur-est-dans-le-cerveau-256034