Etes-vous une personne empathique ?

Pour les professionnels travaillant au contact-toucher avec les personnes. Etes-vous une personne empathique ?

Les empathes vivent un moment particulièrement difficile à l’heure actuelle, ramassant toutes les émotions, les énergies négatives qui émanent dans le monde de la « populace ».

Vous l’aurez donc compris : être empathe, c’est être une personne hypersensible ressentant l’environnement autour de lui. Ramassant toutes les émotions, les sensations, les empreintes énergétiques des personnes, des lieux et des objets. Souvent en réalisant trop tard, d’avoir absorbé, ramassé les émotions malsaines des autres, peut-être aussi leurs habitudes ainsi que leur point de vue et leur croyance, mais aussi les douleurs physiques, psychiques et physiologiques.

Etes-vous empathe ?

Savoir si vous êtes empathe :

  • Le savoir : un empathe sait des choses. C’est un savoir qui va bien au-delà de l’intuition et de l’instinct, plus il est à l’écoute et plus ce don devient fort.
  • Être dans un lieu public peut être écrasant : les endroits comme les centres commerciaux, les supermarchés ou les stades où il y a beaucoup de monde peuvent remplir l’empathe d’émotions turbulentes controversées qui viennent des autres.
  • Ressentir d’autres émotions et les prendre pour soi : certaines personnes ressentiront les émotions des gens qui sont à proximité d’eux, et d’autres ressentiront les émotions de ceux qui sont à grande distance.
  • Regarder la violence, la cruauté ou de la tragédie à la télévision est insupportable : les choses s’aggravent quand la compréhension se désaccorde et ça peut les pousser à regarder moins la télévision et à arrêter de lire le journal.
  • Vous savez quand quelqu’un n’est pas honnête : si un ami ou un être cher vous ment vous le savez.
  • Récupérer les symptômes physiques de quelqu’un d’autre : un empathe pourra presque toujours développer les maux d’un autre (rhumes, infections oculaires, courbatures et douleurs), un peu comme des douleurs de sympathie.
  • Troubles digestifs et problèmes dans le bas du dos : c’est à cet endroit que l’ empathe ressent l’émotion d’une autre personne. Des problèmes de dos peuvent se développer, et quelqu’un qui ne sait pas qu’il est empathique sera toujours perdu.
  • Toujours à la recherche des opprimés : toute personne qui souffre, dans la douleur émotionnelle ou l’intimidation attire l’attention et la compassion de l’empathique.
  • Les autres voudront vider leur sac sur vous, même les étrangers : un empathique peut être un dépotoir pour les problèmes et les questions de tout le monde.
  • Fatigue constante : l’empathe est souvent vidé de son énergie.
  • Personnalité addictive : alcool, drogue, sexe ne sont que quelques dépendances des empathiques, pour bloquer les émotions des autres. il s’agit d’une forme d’autoprotection pour se cacher de quelqu’un ou quelque chose.
  • Observe la guérison, les thérapies holistiques et toutes les choses métaphysiques : même si de nombreux empathes aimeraient guérir les autres, ils refusent d’être des guérisseurs (même s’ils ont un don naturel pour ça), parce qu’ils prennent trop de celui qu’ils cherchent à guérir. Surtout s’ils ne sont pas conscients de leur empathie.
  • Créatif : le chant, la danse, le théâtre, le dessin ou l’écriture, l’empathique aura un fort potentiel créatif et une imagination débordante.
  • L’amour de la nature et des animaux : être à l’extérieur dans la nature est indispensable pour l’empathe et les animaux sont une partie essentielle de sa vie.
  • Besoin de solitude : un empathique perdra la tête s’il n’a pas un peu de tranquillité.
  • S’ennuie ou est facilement distrait s’il n’est pas stimulé : le travail, l’école, et la vie familiale doivent rester intéressant pour un empathique sinon il se déconnecte et finit par rêvasser ou gribouiller.
  • Estime qu’il est impossible de faire des choses dont il ne bénéficie pas : il se sent comme s’il mentait en le faisant. Forcer un empathe à faire quelque chose qu’il n’aime pas en le faisant culpabiliser ou en le cataloguant de fainéant ne servira qu’à le rendre malheureux.
  • Se bat pour la vérité : cela devient plus fréquent quand un empathique découvre son don. Tout menteur dégage quelque chose de faux.
  • Toujours à la recherche de réponses et de connaissances : cela peut être frustrant pour empathique d’avoir des questions sans réponse. S’il a une information sur quelque chose il cherchera confirmation.
  • Déteste le désordre : cela fait une sensation pesante sur l’empathe et bloque la circulation de l’énergie.
  • Aime rêvasser : un empathe peut regarder le vide pendant des heures, dans un monde qui lui est propre et parfaitement heureux.
  • Trouve une routine, des règles ou un contrôle, un emprisonnement : tout ce qui leur enlève leur liberté affaiblit un empathe.
  • Tendance à prendre du poids sans pour autant manger beaucoup : l’excès de poids est une forme de protection pour arrêter les énergies négatives entrantes ayant un gros impact.
  • Excellent auditeur : un empathique ne parlera pas beaucoup de lui. Il aime apprendre à connaître les autres et s’en soucient véritablement.
  • Intolérance au narcissisme : bien qu’il soit souvent très tolérant envers les autres, il n’aime pas trop être entouré de gens égoïstes, qui refusent d’examiner les sentiments d’une autre personne ou des points de vue différent du leur.
  • La capacité à ressentir les jours de la semaine : un empathe aura le « sentiment d’être vendredi » s’il travaille le vendredi ou non. Il le sait sur la façon dont les autres se sentent. Les deux premiers jours d’un long week-end férié (Pâques par exemple) peut se sentir, pour lui, comme le monde est souriant, calme et détendu. Le dimanche soir, lundi et mardi de la semaine de travail, il a un sentiment de pesanteur.
  • Ne choisira pas d’acheter des antiquités, du vintage ou de l’occasion : tout ce qui a été possédé transporte l’énergie de l’ancien propriétaire. Un empathe préférera avoir une voiture neuve ou une maison neuve (si leur situation financière le permet) avec aucune énergie résiduelle.
  • Ressent l’énergie de la nourriture : beaucoup d’empathes n’aiment pas manger de viande, car ils peuvent sentir les vibrations de l’animal (surtout si l’animal a souffert), même s’ils aiment le goût.
  • Peut apparaître déprimé, timide, distant, déconnecté : Il peut avoir des sautes d’humeur. L’empathe déteste faire semblant d’être heureux quand il est triste, d’ailleurs il a du mal à sourire quand il est au travail et il se sent intimidé.

Silhouette d arc en ciel avec l aura et les chakras famille 50463138

Elisabeth magnétiseur-guérisseur et coupeur de feu