Endométriose - traitement naturel

5481489

L’endométriose est une affection fréquente de la femme qui se révèle souvent par des douleurs du ventre ou du bas-ventre au moment des règles. Mais de nombreuses présentations cliniques sont possibles, dont un trouble de la fertilité.

Endometriose

Qu’est-ce que l’endométriose ?

L’endométriose est une maladie gynécologique à l’origine de douleurs qui est très mal connue. Il s’agit d’une migration anormale de cellules de l’endomètre en dehors de l’utérus. L’endométriose toucherait plus d’une femme sur dix entre 16 et 50 ans et entraînerait dans 25 à 50 % des cas une infertilité.

L’endomètre est le tissu qui tapisse la paroi interne de l’utérus. Au cours du cycle et sous l’effet des hormones (estrogènes essentiellement), l’endomètre s’épaissit en vue d’une potentielle grossesse. Mais, s’il n’y a pas fécondation, la partie interne de l’endomètre se désagrège et est éliminée lors des règles.

Chez la femme qui souffre d’endométriose des cellules de l’endomètre vont subir le même cycle, mais ailleurs dans le bas ventre ou le ventre. Ce tissu semblable au tissu endométrial va se développer hors de l’utérus lors des cycles et provoquer des lésions, des adhérences et des kystes (endométriomes) dans les organes colonisés.
Dans la majorité des cas, cette colonisation, a principalement lieu dans le petit bassin, sur les ovaires : c’est l’endométriose ovarienne avec essentiellement une sorte de kyste sur l’ovaire (endométriome). Dans les cas plus graves, le tissu endométrial va se développer sur la vessie ou le côlon et le péritoine (la membrane qui tapisse le ventre), mais elle peut plus rarement s’étendre jusque sur les poumons.

 

Le symptôme le plus courant de l’endométriose est la douleur :

  • Des règles douloureuses (dysménorrhée)
  • Des douleurs pendant les rapports sexuels (dyspareunie)
  • Des douleurs pelviennes fréquentes
  • Une défécation douloureuse, une difficulté pour uriner (dysurie)
  • Des douleurs lombaires, abdominales (ombilicales …) ou pelviennes

 

Ce symptôme peut être accompagné de signes moins spécifiques tels que :

  • Une sensation de malaise général
  • Des douleurs abdominales diffuses
  • Une sensation de pesanteur abdominale
  • Un manque d’élan vital
  • Une fatigue chronique
  • Des fluctuations de l’humeur
  • Du sang dans les selles ou dans l'urine

Il est à noter que l’endométriose tend à disparaître suite à la ménopause.

 

Traitement : certains soins permettent de soulager l’endométriose et de faciliter la vie quotidienne des personnes touchées par cette maladie. Le magnétisme peut vous aider à soigner l’endométriose naturellement. En effet, en agissant directement sur votre bien-être intérieur, en détendant les zones enflammées, le magnétisme soulage vos douleurs chroniques.

En soulageant votre corps et en jouant sur les énergies, vos douleurs s’atténueront jusqu’à disparaître. Selon votre degré de réception au magnétisme, il faut compter entre 2 à 3 séances pour soulager votre endométriose. 

Mise en garde importante : ne jamais cesser un traitement sans l'avis du médecin traitant.

 

Keep calm

Remèdes naturels :

  • Supprimez la viande rouge et toutes les charcuteries : faites un essai sur 3 ou 4 mois et voyez ce que ça donne. Méthode du docteur Luc Bodin (cancérologue).
  • Bain chaud ou bouillotte : un bain chaud ou une bouillotte sont bien connus comme méthodes de traitement de l’endométriose. Un bain chaud peut relâcher les muscles et atténuer les douleurs dues aux crampes. Une alternative consiste à appliquer une bouillotte chaude sur le bas du ventre.
  • Les jus de fruits et de légumes frais sont recommandés en cas d’endométriose. Essayez donc la thérapie par les jus : raisin noir, mangue, papaye et ananas. Buvez-les à température ambiante.
  • La poche de glace : à placer sous le bas du ventre pour vous soulager.
  • Thé au gingembre : le thé au gingembre peut atténuer les nausées. Cela peut aider à traiter les douleurs et crampes menstruelles. On recommande une tasse de thé au gingembre deux fois par jour pendant environ un mois. C’est un remède domestique éprouvé contre les nausées dues à l’endométriose.

 

La pierre de lithotérapie à utiliser :​

Jade placée sur le chakra sacré pour les problèmes de stérélité

 

Les huiles essentielles :

Ne jamais utiliser ces Huilles Essentielles avec un traitement hormonal ou dans le cadre de l' Endométriose, toujours demander l'avis d'un professionnel de santé.

Liste d'huiles essentielles à action oestrogène-like à éviter : 

  • Sauge Sclarée et Officinale
  • Tanaisie Annuelle
  • Naiouli, Absinthe, Anis Vert et étoilé
  • Armoise, Carvi, Basilic
  • Cumin, Fenouil, Persil
  • Kudzu, Pin sylvestre

 

Certaines molécules aromatiques ont des propriétés "œstrogènes-mimétiques ", elles modulent le taux d’œstrogènes. Plusieurs molécules aromatiques s'apparentent aux œstrogènes.

 

Le grand dictionnaire des malaises et des maladies de Jacques Martel

L'endométriose est la formation de fragments de muqueuses à l'extérieur de la paroi utérine. Elle est reliée au refus inconscient de la maternité.

"Mes aspirations et ma vie de couple me font-elles craindre qu'un enfant change tout dans ma vie ? Je doute de mes capacités d'être une bonne mère. II peut aussi arriver que je n'accepte pas le monde dans lequel je vis. Si je n'accepte pas ce monde, comment puis-je y amener un autre être ? Pourtant, avant même de naître, j'ai choisi de venir en ce monde. Je prends conscience de la relation entre mes craintes, mes doutes, mon incertitude et la situation que je vis et j'accepte d'exprimer ouvertement ce que je ressens".


En savoir plus : http://qu-est-ce-que-l-endometriose.webnode.fr/aromatherapie/

 

Fertilité :

Lundi : jour de la semaine régi par la Lune est le jour idéal pour demander la fertilité. Brûlez une bougie rouge vif et faites votre demande.